Bulletin électronique

 

Inscrivez votre courriel pour recevoir notre bulletin d'informations mensuel.

Courriel:

Employé. Où es-tu? Que fais-tu? M'entends-tu?

Posté le 27/05/2015

Meyranie Lessard

Nous vivons présentement dans une période où le plus gros défi des entreprises de la région est de trouver des candidats. Et pour des postes spécialisés ! Le constat est là et il a été démontré à maintes reprises dans tous les médias. Maintenant, qu’est-ce qu’on fait ?

 

Le travail, + qu’un chèque de paye

En premier lieu, je pense qu’il faut s’enlever de la tête qu’un employé d’aujourd’hui travaille juste pour un salaire. Maintenant les gens travaillent pour vivre mais ne vivent pas pour travailler ! C’est encore plus marqué pour la nouvelle génération de travailleurs, la génération Y ou Milléniaux. Ils veulent une ambiance de travail plaisante, se sentir impliqués et des privilèges. Les privilèges offerts ne sont pas juste des avantages sociaux, ça peut être un environnement de travail conviviale ou des équipements à la fine pointe de la technologie. Des fois, c’est simplement concilier l’horaire de travail en 4 jours/semaine. L’employé économise de l’essence et a plus de temps pour sa famille, pour ses loisirs ou pour prendre son rendez-vous chez le dentiste sans perdre une journée de salaire. Avec les nouvelles technologies, le télétravail va aussi être de plus en plus populaire si votre secteur d’activité le permet, bien sûr.

 

Être clair

Ensuite, il est très important d’avoir une description détaillée du poste comprenant les tâches réelles que l’employé va avoir à exécuter dans son travail au quotidien. J’ai déjà été engagé comme coordonnatrice durant mes études en administration pour me retrouver à couper et brocher du papier durant plusieurs semaines. Ce n’était pas du tout ce qui était inscrit dans l’offre d’emploi et je ne suis pas restée là longtemps. Je n’ai pas recommandé cette entreprise à mes amis non plus.

Vous pouvez aussi valider les aspirations du candidat si celles-ci concordent avec votre entreprise. Par exemple, si votre candidat adore travailler avec des gens (clients ou collègues), ne l’enfermez pas seul avec lui-même dans un bureau 40h/semaine.

 

Le web pour attirer des employés

Étant donné qu’il y a plus de postes disponibles que de candidats, c’est fini le temps ou les employeurs avaient une pile de CV sur le bureau. Dorénavant, c’est l’employé qui choisit son employeur. Utiliser les réseaux sociaux comme Facebook est un bon moyen de promouvoir les emplois au sein de votre entreprise et c’est davantage le cas pour les entreprises manufacturières. Vous pouvez mettre quelques photos pour montrer comme quoi l’ambiance de travail est extraordinaire. Les employés seront fiers d’identifier leur employeur sur leur profil personnel.

 

Une fois recruté, il faut le conserver

Il est vrai qu’engager et former un nouvel employé peut prendre du temps et de l’argent.  Par contre, le transfert de connaissances marche dans les deux sens. Les nouveaux diplômés ont acquis de nouvelles connaissances à l’école et de nouvelles façons de faire que bien des entrepreneurs ignorent. Alors, profitez-en. En plus, l’employé se sentira utile et ça augmentera son sentiment d’appartenance.

 

Finalement, un nouvel employé cherche à vivre des expériences différentes et il  ne sera plus porté à changer d’emploi si ses tâches ne sont pas assez stimulantes.

N’hésitez pas à vérifier ce que font vos concurrents pour attirer la main-d’œuvre et réévaluez-vous sur ce que vous pouvez offrir de plus avantageux que les autres.

 

Meyranie Lessard
Conseillère aux entreprises